Multitude artistique

L'art se développe aujourd'hui sur le mode d’une "créativité diffuse", sur le mode d'une multitude / multiplicité. Les avant-gardes artistiques ont fait franchir à l'art ses dernières limites, ses ultimes frontières. Aucun idéal esthétique, aucune norme académique ne réussit à contenir les pratiques contemporaines. Ce débordement des corpus et des territoires débouche sur une pluralité de formes et sur une multiplicité de pratiques. Par ailleurs, le capitalisme contemporain essaie de mobiliser à son profit cette "créativité diffuse" dans le cadre de son industrie culturelle, urbaine et touristique, comme il le fait de façon similaire pour d'autres qualités existentielles : le social, l'intellect, les affects... L'art doit désormais être étudié en fonction de ces nouveaux enjeux politiques et de ces nouvelles contradictions, en tant que pratique diffuse, articulée aux autres activités sociales, en prise avec de nombreuses dimensions de l'existence. Un art rendu à sa multitude.


Articles de Pascal NICOLAS-LE STRAT portant sur La multitude artistique :


 

Nos devenirs-multitude, septembre 2009


Ponctuations entre art et sociologie, mars 2009


La question de l'auteur à une époque de créativité diffuse, entretien avec Mélanie PERRIER, été 2004


L'expérience de la co-création, l'art qui s'entremet, 2000


Un art rendu à sa multitude, 2000