Site personnel de Pascal Nicolas-Le Strat

Autographie.org

"Autographie est un outil. Il s’impose à nous comme une nécessité. Il est une réponse formulée dans l’urgence et avec des moyens dérisoires, à une situation sociale dont la violence s’impose à nous. Autographie est une tentative de s’octroyer du pouvoir là où nous en sommes systématiquement privés [...]. Alors, face à cette situation où, à la fois le pouvoir et le sens nous échappe, nous nous voyons dans la contrainte de nous aménager, avec les « moyens du bord », un espace de construction et de prise de parole dont nous maîtrisons le cadre, les modalités et les termes [...]. Il nous est donc nécessaire d’écrire notre propre histoire et de produire du savoir à l’endroit même où la société semble s’endormir et s’altérer. Nous ne pouvons plus supporter que les récits de nos expériences soient dictés par d’autres, qu’ils fassent l’objet de représentations simplificatrices, qu’ils se fondent dans le mouvement des masses, ou qu’ils se dissolvent dans le vide narcissique généralisé des réseaux sociaux". En ligne : http://autographie.org/.


J'interviens mercredi 9 janvier 2019 à l'Hôtel Pasteur (Rennes), à l'invitation de Sophie Ricard et en complicité avec Benjamin Roux. Sur la table des discussions : le récit collectif (autour du livre que Benjamin vient de sortir "L'art de conter nos expériences collectives"), l'idée de "permanence de recherche", le travail du commun...

Avec les Brochures que nous publions dans le cadre du projet En Rue nous souhaitons communiquer nos écrits de recherche sur un mode moins classique et, peut-être, moins intimidant. Nous les diffusons de la main à la main (un colportage de recherche). La brochure peut se glisser dans la poche arrière d’un jean ou dans la poche intérieure d’une veste. Ce format est une invitation à une lecture plus libre. La Brochure En Rue n°1 : Qu’est-ce qu’En Rue fabrique (comme recherche) ? La recherche fait chantier, le chantier fait recherche ; La Brochure En Rue n°2 : Qu’est-ce qu’En Rue fabrique (comme démocratie) ? Faire démocratie en fabriquant, faire politique en expérimentant.

L’engagement critique contemporain se concrétise fréquemment dans et par l’occupation d’un lieu (bâti désaffecté, espace vacant, zone à défendre, espace public réinvesti), ce lieu offrant l’opportunité d’explorer des possibles en terme de mode de vie et de conduite d’activité, que ce soit sous la forme de jardins, d’ateliers d’auto- et de co-fabrication, d’espaces autogérés ou de ressources mutualisées. L’occupation est une création. Le lieu s’invente au fur et à mesure du développement des expériences et des expérimentations. Il naît des usages et des pratiques. Ces lieux adressent aux institutions établies une critique en actes, une critique par le faire, une critique éprouvée dans une expérience. En ligne : http://www.pnls.fabriquesdesociologie.net/des-lieux-en-recherche/.