Initiatives
 Contact
pascal.nicolas-lestrat@orange.fr

le-commun
15 rue Saint Alexis
34090 Montpellier

Ce site n'est pas optimisé pour un navigateur spécifique, il respecte les normes de programmation standards pour l'internet, si votre navigateur affiche des erreurs c'est qu'il ne les respecte pas. Nous vous conseillons, par principe, de ne pas utiliser les logiciels propriétaires fournis avec les systèmes d'exploitation commerciaux et d'utiliser Firefox qui est un excellent logiciel libre de navigation.

Site personnel de Pascal Nicolas-Le Strat

Cultivateur de précédents - Benjamin Roux

La circulation de récits comme puissance d'agir et contre-pouvoir

 

L’auteur, Benjamin Roux

Je suis Benjamin Roux. Je vis actuellement près de Rennes. Depuis plusieurs années je participe à différents collectifs : associations, coopératives et collectifs non formels. C’est de là qu’est venu mon intérêt pour tout ce qui touche de près ou de loin aux pratiques collectives et à la dynamique des groupes. J’ai débuté, depuis octobre 2012 et ce pour trois ans, une recherche-action dans le cadre d’un DHEPS (Diplôme de Hautes Études en Pratique Sociale) porté par un réseau d’éducation populaire en Auvergne. Mon questionnement de recherche tournera autour de « Culture des précédents et transmission des savoirs. Quelles formes de production de traces d’expériences collectives pour quels usages ?« . Ce cursus de formation est hors milieu université (il existe des partenariats universitaires en ce qui concerne une équivalence du diplôme et une reconnaissance Master I) et surtout à la particularité d’être itinérant, chaque semaine de regroupement se fait dans une ville différente de France. Je me suis décidé à créer ce site dans le but de laisser une trace de tout ce que j’aurai pu collecter ou cogiter sur ces questions-là afin de le mettre à disposition pour des personnes pouvant être intéressées par ces mêmes sujets.

Le site, cultivateursdeprecedents.org

Ce site a pour but d’accueillir et de mettre à disposition du contenu sur les sujets qui m’animent.
Je m’intéresse, lis, recherche, réfléchis sur différents sujets autour des collectifs, des pratiques collectives et de la dynamique de groupe. Je m’intéresse plus particulièrement à la question de la transmission des expériences et savoirs collectifs autrement dit à une démarche de culture des précédents.Puisque cela est aussi lié, je suis de près les travaux et réflexions menées autour des parcours, histoires et récits de vie d’individus et de collectifs.
Vous trouverez donc ici mes réflexions, des documents et informations que j’ai recueilli au fil du temps, des projets sur lesquels je travaille…

 

http://www.cultivateurdeprecedents.org/


Avec les Brochures que nous publions dans le cadre du projet En Rue nous souhaitons communiquer nos écrits de recherche sur un mode moins classique et, peut-être, moins intimidant. Nous les diffusons de la main à la main (un colportage de recherche). La brochure peut se glisser dans la poche arrière d’un jean ou dans la poche intérieure d’une veste. Ce format est une invitation à une lecture plus libre. La Brochure En Rue n°1 : Qu’est-ce qu’En Rue fabrique (comme recherche) ? La recherche fait chantier, le chantier fait recherche ; La Brochure En Rue n°2 : Qu’est-ce qu’En Rue fabrique (comme démocratie) ? Faire démocratie en fabriquant, faire politique en expérimentant.

La démocratie participative est une démocratie « en situation » et « en contexte ». Hors salle, et hors mur. Elle se tient ici, au beau milieu du quartier, les pieds sur terre et le regard à l’horizon. Il s’agit d’une démocratie de plein air. Une démocratie en prise avec les réalités vécues. Une démocratie éprouvée par la vie. Elle est active et réactive. Elle ne craint ni les coups de vent, qui envolent les idées, ni les courants d’air qui aèrent les pensées. Elle est souvent frondeuse, parfois rebelle. Elle n’est rien d’autre que ce que son nom désigne, une démocratie. En ligne : http://www.pnls.fabriquesdesociologie.net/une-democratie-eprouvee/.

L’engagement critique contemporain se concrétise fréquemment dans et par l’occupation d’un lieu (bâti désaffecté, espace vacant, zone à défendre, espace public réinvesti), ce lieu offrant l’opportunité d’explorer des possibles en terme de mode de vie et de conduite d’activité, que ce soit sous la forme de jardins, d’ateliers d’auto- et de co-fabrication, d’espaces autogérés ou de ressources mutualisées. L’occupation est une création. Le lieu s’invente au fur et à mesure du développement des expériences et des expérimentations. Il naît des usages et des pratiques. Ces lieux adressent aux institutions établies une critique en actes, une critique par le faire, une critique éprouvée dans une expérience. En ligne : http://www.pnls.fabriquesdesociologie.net/des-lieux-en-recherche/.